Pour répondre à la très curieuse Coralie, voilà le travail de structuration du roman.
Pour « La variante chilienne », j’ai amélioré ma méthode décrite ici pour « La fractale des raviolis ». La première chose avant d’écrire le roman a été de définir la structure. Des étiquettes repositionnables sur une grande feuille de papier, définissent la structure narrative du livre. La première colonne sont les étapes clefs du roman, dans l’ordre chronologique (de haut en bas). Chaque ligne est l’enchainement des histoires dans une étape.

structure-1

Exemple d’histoire/étiquette : Les anecdotes listées sont des références à des idées collectées au fil du temps dans mes carnets (A, B, C…)

structure-2

Enfin, en haut à droite vous voyez la « carte d’identité » des trois personnages principaux : avec description physique et morale (profil MBTI) et une photo trouvée sur internet qui m’inspirait. A noter que Margaux s’appelait initialement Melody S. (mais j’ai modifié car ce prénom me faisait trop penser à la célèbre Melody Nelson de Gainsbourg).

structure-3